Immobilier

Investissement LMNP : investir en colocation

Des questions sans réponses subsistent concernant l’investissement en colocation meublée. Quelles sont-elles ?

L'Accession À La Propriété, L'Achat D'Une Maison

La colocation LMNP : quèsaco ?

Le statut de Loueur Meublé Non Professionnel permet d’accéder à différentes possibilités d’investissement. Parmi elles, figure notamment la colocation meublée. Il s’agit d’un concept innovant consistant à mettre à la disposition d’un groupe de personnes un bien destiné à la location. Et cela signifie générer des revenus locatifs de son portefeuille immobilier. Le rendement varie en fonction de différents paramètres : emplacement, évolution du marché, etc. 

En optant pour la colocation meublée, le propriétaire-bailleur perçoit des loyers plus conséquents. Ils proviennent des colocataires vivant dans le bien immobilier. Afin de sécuriser la rentabilité de son placement, il convient de signer un bail (unique ou individuel) avec les occupants du logement. Bien entendu, la gestion locative inhérente est prise en charge par un exploitant qualifié.

Quelles typologies d’actifs immobiliers sont éligibles en colocation ?

En général, tous types de biens immobiliers sont éligibles en colocation meublée. Il faudra juste s’assurer que le logement sélectionné soit suffisamment spacieux et confortable. L’objectif étant de faire en sorte que les colocataires se sentent comme chez eux. Le choix du bien n’est pas anodin. Idem pour l’aménagement de certaines pièces qui s’y trouvent. Des travaux de rénovation ou de remise en état sont souvent nécessaires. 

Sont éligibles en colocation, une maison collective et un appartement disposant de plusieurs pièces. Les colocataires partagent généralement l’usage des pièces communes :

  • La salle à manger
  • La cuisine
  • Les sanitaires
  • La buanderie

Bon à savoir : les équipements électroménagers sont accessibles à l’ensemble des colocataires 

Quelle fiscalité s’applique aux revenus tirés d’une colocation ?

Il est obligatoire de déclarer ses revenus locatifs issus de la colocation. Bien sûr, ils appartiennent à la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux. Le propriétaire-bailleur peut choisir entre trois options pour déclarer ses revenus en BIC :

  1. Le régime micro-BIC, en remplissant le formulaire 2042C (avantage : abattement forfaitaire de 50 %).
  2. Le régime réel (déduire différentes charges).
  3. Le régime réel avec le statut LMNP (avantage : la possibilité d’amortir la valeur du bien + déduction).

Investir en colocation ici

Commentez.

Les publications similaires de "Defiscalisation"

  1. 12 Juin 2019L'immobilier de Bayonne est-il en bonne santé?1199 hits