Immobilier

L'immobilier sur les réseaux sociaux

L’immobilier est un secteur fortement soumis aux tendances et aux aléas du temps qui passe : il est en effet tributaire des différents évènements, comme une crise financière ou même un conflit armé. Le marché a d’ailleurs beaucoup souffert de la guerre, malgré une remontée fulgurante dans les années cinquante. Puis la crise financière est passée par là, provoquant une nouvelle dégringolade des transactions. Bref, il est difficile de prédire les fluctuations immobilières. Pourtant, le secteur a su évoluer et suivre les nouvelles tendances : on observe par exemple de plus en plus de transactions via les réseaux sociaux.

Marché immobilier français : en pleine crise

Aujourd’hui l’immobilier français souffre encore et peine à se remettre de la grosse crise financière qui a secoué le pays en 2008 : la priorité des gens n’est plus d’acheter, ce qui a provoqué une forte baisse des ventes immobilières. Par ailleurs, la défiance vis-à-vis des agences traditionnelles semble être de plus en plus croissante : les gens ont du mal à faire confiance aux agents immobiliers classiques, qui ont parfois mauvaise réputation. C’est pourquoi ils se tournent de plus en plus vers les transactions entre particuliers sur les réseaux sociaux.

Quels avantages à passer par les réseaux sociaux ?

Le principal avantage est l’absence d’intermédiaire pour l’acheteur : cela signifie pas de frais d’agence ni de commission sur la transaction. De plus, le fait de rencontrer directement le propriétaire du bien que l’on souhaite acheter permet de se sentir plus en confiance, là où l’idée d’un intermédiaire entre acheteur et vendeur tend à susciter la méfiance.

Prix comparés au marché

En passant par une agence, l’acheteur doit payer une commission et des frais d’agence, et le vendeur doit également verser une commission à son mandataire. Passer par les réseaux sociaux permet donc de bénéficier de prix moins élevés, puisqu’on ne paye que le prix du bien que l’on achète, et on récupère l’intégralité de la somme versée lorsqu’on le vend.

Commentez.